Notre vision de l'informatique

Milieu des années 90, un peu avant de me retrouver en école d’ingénieur en informatique, je me souviens avoir lu une revue SVM annonçant la vision folle d’IBM quant à l’avenir de l’infogérance exposant la construction probable d’énormes datacenters où les données métiers de multiples entreprises y seraient bientôt détenues en commun. Quinze ans après, les Google, Microsoft et autres ont industrialisé cette notion de datacenter au point que les infrastructures sont maintenant construites dans de véritables containers, branchables et débranchables à volonté, offrant ainsi aux datacenters une capacité de croissance et de décroissance quasi-infinie !

La plus part des technologies que j’expose ci-dessous ne sont pas innovantes et existent déjà…

En 2025, il n’y aura plus de PC tel que nous le connaissons aujourd’hui, les bonnes vieilles « tours » que nous achetons encore ont atteint leur fin de cycle, et alors leur seule vision nous fera doucement rigoler ! Il n’y aura plus non plus de box pour se connecter au monde, ni de clavier posé devant un écran LCD, et encore moins de supports de stockage amovible tels que nous connaissons les DVD ou clefs USB, l’ordinateur sera éventré, éparpillé, dispersé en autant de fonctions premières devenues réutilisables pour nos multiples usages. Le poste de travail à proprement parlé disparaîtra donc au profit de l’ordinateur réparti, et virtuel au premier sens du terme, consacrant au numérique une dimension encore nouvelle d’ubiquité.

Exit, donc clavier, écran LCD, cadre photo numérique, carte mémoire, et téléviseur HD. Bienvenue dans l’ère des terminaux autonomes et interconnectables.